La Méthode...

Aide-Toi et le Ciel t'aidera

Toutes les réponses que je cherche sont en moi.

« Si je cherche la connaissance, j'ajoute quelque chose chaque jour. Si je cherche la sagesse, j'enlève quelque chose chaque jour » - Lao-Tseu - 670 Av. JC

COMMENT PRATIQUER ?

Pas besoin d’être fort, intelligent ou instruit. Je n’ai besoin que d’un peu de courage et d’humilité pour vaincre mon égo, mon orgueil et ma fierté.

  1. Je regarde les vidéos autant de fois que nécessaire
  2. Je télécharge la méthode (document PDF)
  3. J’imprime et j’affiche en évidence la dernière page de la méthode afin de la lire tous les jours
  4. J’utilise le Guide Interactif pour m’aider à pratiquer
  5. Je me fais aider en participant aux ateliers.

Et le plus important, J’ai le réel désir de vivre l’expérience la plus belle et la plus élevée de moi-même (devenir la plus belle version de moi-même)

Première partie

Les bases de la Méthode (Mise en lumière ou Nettoyage Mental) et la façon de procéder au quotidien.

Résumé de la première partie

Deuxième partie

Les liens entre les informations reçues et leur transformation en croyances qui dirigent ma vie.

Résumé de la deuxième partie

Troisième partie

Le lien entre la douleur, la maladie avec les informations transformées en croyances qui me rendent malade.

Résumé de la troisième partie

Quatrième partie

Je retrouve ma santé et ma vitalité en arrêtant de ne plus être moi-même.

Résumé de la quatrième partie

Comment me recentrer

Il est parfois difficile de me recentrer lorsque ma souffrance prend le dessus. Cette vidéo explique comment faire.

La Méthode au quotidien - première partie (débuter en douceur)

Lorsque je débute, je considère basiquement une sensation comme étant soit agréable, soit désagréable. Ensuite avec la pratique il est plus facile de donner des nuances et d’être plus précis. (Joie, amour, beauté, etc… Peur, tristesse, injustice, etc…)

Je n’hésite pas à utiliser le guide interactif pour m’aider dans mes débuts. Avec le temps, la technique sera comme une seconde nature.

Pour être conscient de ma sensation je me pose la question :

« Qu’est-ce que je ressens ? »

Je sais instantanément si «c’est agréable ou désagréable».

Il ne me reste plus qu’à me débarrasser des informations à l’origine de la sensation désagréable en prononçant cette phrase.

« Je désire que tout ce que m’a donné

[ j’indique ce qui est à l’origine des informations que j’ai reçues ]

Soit rendu (à la Source de Toute chose). »

Si je ne crois pas ou n’accroche pas avec « La Source de toute chose », peu importe. Il y a une partie de moi qui sait…Je peux dire simplement « Soit rendu » sans rien ajouter.

Je peux télécharger la méthode complète sur laquelle je peux trouver de nombreux exemples simples à partir desquels je peux m’inspirer pour créer mes propres phrases.

Voici une liste des sources d’informations stressantes les plus connues :

  • les informations télévisées.
  • Les publicités sous toutes les formes.
  • Les films ou vidéos avec de la violence, de l’horreur, de la tristesse, etc…
  • Les histoires de famille et de couple.
  • Les relations au travail ou avec les clients.
  • Tout ce qui est en relation avec l’argent.
  • Tout ce qui est en relation avec la maladie, la souffrance et la mort.
  • Etc….

RÉSUMÉ PREMIÈRE PARTIE.

  • La Méthode fonctionne avec le ressenti (agréable ou désagréable).
  • La seule question à me poser est : « Qu’est-ce que je ressens ? »
  • Je rends (à la Source de toute chose) tout ce que je reçois qui me procure une sensation désagréable.
  • Je ne rends pas à la place de quelqu’un d’autre sauf pour :
    1. Mes enfants en bas âge ou dans l’impossibilité de raisonner.
    2. Mon animal de compagnie et tout ce qui m’appartient dans mon univers maternel.
  • Si j’ai toujours une sensation désagréable après avoir tout rendu, c’est que j’ai en moi des informations enfouies ou que j’ai oubliées. (Introspection voir la suite en deuxième partie)
  • Ce n’est pas le problème que je rends (à la Source de toute chose), mais les informations à l’origine de ma sensation.

La Méthode au quotidien - deuxième partie (introspection)

Lorsque je ressens souvent la même sensations désagréable ou qui revient régulièrement ou qui persiste même après m’être nettoyé(e), c’est le signe que j’ai en moi une ou plusieurs croyances « inconscientes ».

C’est comme si je me disais à moi-même :

« Je réagis comme ça parce que je sais que je ne peut rien y faire… Je sais que ce n’est pas possible parce qu’on me l’a répété et démontré maintes fois quand j’étais enfant ce qui signifie que c’est la vérité et que j’ai raison d’agir ainsi ».

Si je souhaite retrouver ma croyance, je procède de cette façon :

Premièrement: Je me parle à moi-même de façon consciente en exprimant la phrase suivante et en la complétant spontanément par ce qui me vient en tête :

« Je ressens ça …………..    [ je décris ce que je ressens ],
parce que je crois que………..    [ je complète spontanément ] »

Si je n’arrive pas à exprimer ce que je ressens, je peux dire :

« Je réagis comme ça (ou je suis contrarié),
parce que je crois que ………………..  [ je complète spontanément ] »

Deuxièmement : Je cherche l’origine de cette croyance en me posant la question :

« D’où vient cette croyance ? »

En général les souvenirs reviennent assez vite.

Lorsque j’ai complété la phrase avec « parce que je crois que », et, retrouvé l’origine, je me débarrasse de ma croyance :

«Je désire que ma croyance…………..

[ je décris succinctement ma croyance]

Soit rendue (à la Source de Toute chose)».

Important. A chaque fois que je rends tout ce qui m’a été donné dans mon passé, cela ne signifie pas que je rejette ou juge ceux qui m’ont élevés, ou qui que ce soit d’autre. Je ne fait que me débarrasser des informations inutiles.

Il n’est pas toujours facile de prendre du recul sur la situation, surtout lorsque je suis submergé(e) par mes émotions. Généralement, quelqu’un qui est dans la tourmente oublie tout et focalise sur sa souffrance en cherchant la solution à l’extérieur.

Les Ateliers du bon sens de la vie sont là justement dans le but de m’aider à pratiquer, à prendre le recul et à devenir autonome.

RÉSUMÉ DEUXIÈME PARTIE.

  • J’ai transformées en croyances les informations que j’ai enfouies.
  • Un ressenti désagréable qui persiste cache une ou plusieurs croyances.
  • Pour me nettoyer :
    1. Je me pose la question « Qu’est-ce que je ressens ? »
    2. Je retrouve ma croyance en complétant la phrase « Je ressens çà parce que je crois que »
    3. Je m’en débarrasse en rendant la croyance (à la Source de toute chose).
    4. Éventuellement je cherche son origine en répondant à la question « D’où vient cette croyance ? »

La Méthode au quotidien - troisième partie (la douleur)

La souffrance physique correspond un niveau très élevé de pollution mental. Cela signifie que je me suis négligé(e) depuis trop longtemps et qu’aujourd’hui mon Univers intérieur est en train de pourrir et sentir mauvais.

« Rien ne se créer, rien ne se perd, tout se transforme »

Antoine Laurent Lavoisier,
inspiré du philosophe grec Anaxagore -500 avant JC – « Rien ne nait, ni ne péri, des choses se combinent et se séparent »

Tout ce que j’accumule en moi et que je transforme en croyances néfastes et polluantes se transforme à nouveau en souffrances mentales qui, si je les ignore ou les néglige, sont transformées en sensations de douleur.

La douleur, qu’elle soit physique ou mentale est un message d’alerte.

Tant que la douleur est supportable, je continue à me négliger jusqu’au jour où elle devient absolument insupportable. Lorsque la souffrance occupe toute ma vie, je suis prêt à tout essayer pour me soulager. Mais comme je crois que je n’ai pas les réponses à ce qui m’arrive, je recherche dans le monde matériel. Il est donc urgent de me débarrasser de la croyance « que je n’ai pas les réponses ». (voir deuxième partie)

Je me soulage de la douleur physique avec les paroles suivantes :

« Je désire que ma sensation de douleur
Soit rendue
(à la Source de toute chose) ».

Ensuite, je pratique tous les jours et pas seulement pour soulager ma souffrance immédiate.

Je suis pleinement conscient(e) des vraies raisons pour lesquelles je désire nettoyer mon Univers.(voir première partie)

La règle est simple :

Si je désire réellement me débarrasser de toutes mes souffrances, je nettoie mon Univers intérieur quotidiennement.

« Si je suis en paix, mon corps est en paix »

RÉSUMÉ TROISIÈME PARTIE.

  • Ma souffrance physique prend son origine dans mon univers intérieur.
  • La douleur ou la maladie est le signe qu’il est urgent de faire le ménage en moi.
  • Je me libère de ma douleur puis j’en recherche l’origine par le nettoyage mental.
  • Si je suis en paix, mon corps est en paix.

La Méthode au quotidien - quatrième partie (je retrouve la pleine santé)

C’est bien souvent parce que je veux régler mes problèmes ou que je suis inquiets pour mon état de santé que je commence à rechercher la solution miracle.

Lorsque je débute la pratique, je suis dans cet état d’esprit et c’est normal.
En revanche, si après plusieurs mois de pratique, ma seule motivation est toujours focalisée sur le soulagement de mes souffrances, je vais passer à côté du message essentiel et du vrai but de cette méthode d’éveil.

Le message se trouve dans « le pourquoi » de la Méthode.

La Méthode, ce n’est pas juste quelques « formules magiques » que je prononce comme si je prenais une pilule « miracle » pour tout régler et me guérir de tout.

Le véritable but de la Méthode, c’est la connaissance de moi-même. Et si je réfléchis un peu, je constate que c’est le véritable but de ma vie.
Je vais là où je regarde, je vais là où je focalise mon attention. Si je fixe mon attention sur la souffrance, la maladie, la peur, ou tout un tas d’autres besoins matériels, je vais vers toutes ces expériences.
Si je fixe mon attention sur ce qui se passe dans mon Univers intérieur, je vais vers la connaissance de moi-même.

À chaque fois que je pratique et que je mets en lumière les zones sombres de mon Univers. Je vais vers la connaissance de moi-même.

Si je me demande encore à quoi ça sert de me connaître moi-même ou si je ne comprends toujours pas le lien qui existe entre la connaissance de moi-même et mon état de santé, voici une citation de l’un de nos ancêtres.

« Si quelqu’un désire retrouver la santé, demande lui s’il est prêt à renoncer à tout ce qui l’a rendu malade »

Hyppocrate

Voici son message. «  Si quelqu’un désire retrouver la santé, demande lui s’il est prêt à être lui-même » 

Inutile que je focalise sur mon état de santé, ma douleur ou mes problèmes. Je me concentre sur le véritable message que me donne mon corps :

« Arrête de ne pas être toi-même ! »

Est-ce que je suis prêt(e) à abandonner tout ce qui fait de moi quelqu’un d’autre ?
Est-ce que je suis prêt(e) à être moi-même ?

Lorsque je suis prêt(e), j’imprime la dernière page de la méthode et je l’affiche bien en évidence pour que je puisse la lire tous les jours.
Ensuite je procède de la façon suivante aussi souvent que possible et sans attendre d’être dans la souffrance.(A –> B –> C)

A) – Je me concentre sur moi, sur ma vie, et je me pose la question suivante :

« Parmi les situations où je ne suis pas moi-même, laquelle me préoccupe le plus ? »

 

B) – Je complète la phrase suivante :

« Je ne suis pas moi-même parce que je crois que ………………. »

Si je ne suis pas à l’aise avec le « je crois que », je peux dire « j’ai l’impression que », ou « je pense que ».

 

C) – Je me débarrasse de ma croyance comme j’ai l’habitude de le faire.

« Je désire que ma croyance …………………….. [je décris succinctement ma croyance],
Soit rendue
(à la Source de toute chose) »

 

Je ne dois rien attendre de cette méthode qui n’est qu’une technique pour explorer et nettoyer mon Univers intérieur.
Si mon état de santé me préoccupe aujourd’hui, c’est parce que cela fait bien trop longtemps que je ne suis pas moi- même.

Le travail intérieur pour me connaître moi-même ne dépend que de moi. En revanche, inutile de chercher à savoir Où, Quand et Comment les résultats seront visibles. Tout cela n’est plus de mon ressort.
Puisque je fais confiance à « La Source de toute chose » lorsque je lui rends tout. Je lui fais aussi confiance de la façon dont se manifesteront les résultats. Si je ne crois pas ou n’accroche pas avec « La Source de toute chose », peu importe. Il y a une partie de moi qui sait. J’ai confiance. .

Dans ma vie quotidienne, Je fais exactement comme ce jeune enfant sur le lac (ref vidéo 4), je ne vise que mon arbre. Et le seul résultat que je vise, c’est ÊTRE MOI-MÊME.
Si je suis dans cet état d’esprit, tout ce dont j’ai besoin viendra à moi.

Voici une citation pour m’aider dans mon travail de la connaissance de moi-même.

« Tu n’es pas une goutte d’eau dans l’Océan. Tu es l’Océan tout entier dans une goutte d’eau.».

Djalâl Al-Dîn Rûmi – (1207 – 1273 – Poète et grand spirituel persan.)

RÉSUMÉ QUATRIÈME PARTIE.


  • Le seul but du Nettoyage Mental est de me connaître moi-même.
  • Je sais que je ne suis pas moi-même chaque fois que je ressens une sensation désagréable.
  • La douleur ou la maladie m’alerte qu’il est urgent que j’arrête de ne pas être moi-même.
  • Je cherche parmi les situations où je ne suis pas moi-même, celle qui me préoccupe le plus.
  • Je me débarrasse des croyances qui m’empêchent d’être moi-même et me rendent malade.
  • Je ne focalise pas sur mon état de santé. Je ne regarde que vers l’arbre de la connaissance de moi-même.

Participe aux Ateliers !

Apprend à pratiquer quotidiennement.

Découvre les discussions en groupe

Voir l’agenda des Ateliers